18 juin ... rien ne vaut le poids de ta liberté !

Publié le par Your.mountains

 

A D'Jeanno ...

djeanno 3

 

 

Tu dansais d'une jambe sur l'autre.

Léger, tu te faisais léger comme pour t'excuser d'encombrer la terre

de ton poids, de ta masse, de ton éphèmère.

Tu portais ta maison sur ton dos,

la posant là où tes pas s'arrêtaient, la pesant à chacun de tes pas.

Tu étais libre.

Posé quelque part au bord du gouffre, le souffle court,

tu respirais la vie, tu t'en saoulais comme un assoiffé.

 

Là haut le vent souffle à son tour,

et me caresse l'épaule alors que j'effleure encore la peau de la terre

de mes gestes et de mes maux.

 

L'amour était là avec nous, tu t'en souviens ?

Nous l'attrapions au passage, filant entre nos lèvres closes,

un sourire et tout était dit.

 

Alors reste en vie !

Sois ce que tu veux être !

Ne t'occupes pas de ce que les autres voudraient que tu soit

et prend tout l'Amour

oui, prend tout l'amour que tu vois ! 

 

Parce que rien ne vaut ... le poids de ta liberté !

 

En hommage à Jean-Noël Urban, décédé le 18 juin 2008 au Pakistan.

 

 

Une musique pour accompagner si vous le souhaitez: link

Commenter cet article

Faby 19/06/2010 11:10



Merci Paul pour cette pensée, 2 ans hier que Djan nous quittait emporté par sa passion


Le poids de notre liberté, quelle chance nous avons de pouvoir le porter, parce que méme si parfois les sacs sont lourds nous sommes libres et en vie, libres d'avoir envie comme tu l'as si bien
dit, libres de faire le choix d'étre heureux tout simplement.


Alors attachons nous tous à reconnaitre le caractére précieux de chaque journée parce que "si nous savions que ce soir nous allions devenir aveugle nous jetterions alors un regard nostalgique, un
vrai dernier regard à chaque brin d'herbe, à chaque formation de nuages, à chaque grain de poussiére, à chaque arc-en-ciel, à chaque goutte de pluie - à tout" ( Pema Chôdrôn)


Faby / Serre Che