Solide comme un roc

Publié le par Your.mountains

En montant vers le refuge, le grand Marchet veille au grain...


Fin mars, le temps se dégrade, me voilà reparti en Vanoise, direction: le refuge du Roc de la Pêche.
Les refuges en montagne, havres de paix lorsque la météo n'est pas de la partie, comme un port auquel on se rattache, celui du Roc est des plus confortable. Mais au delà du confort, ce qui importe le plus c'est le sourire des gardiens, parce que après une journée dans la tempête, c'est cela qui réchauffe le plus, définitivement.


En montant au col du Genépy

 

Le respect mutuel, la bonne humeur, cette attitude qui consiste à prendre en considération leur connaissance du milieu dans lequel nous allons évoluer, en bref, la parole et l'écoute, sont des facteurs déterminants quand à la réussite de notre séjour là-haut.
Au-delà des différences il nous faudrait toujours essayer de trouver nos points communs, notre point commun: l'amour que nous portons tous, guides, clients, gardiens... aux montagnes qui nous entourent, et parfois nous englobent dans leurs brumes mystérieuses.


Isabelle dans la poudre du col du Genépy

Merci à Alda, François, Michel, Pierre, Odile, Claude, Isabelle et Bruno pour m'avoir suivi dans le temps incertain de la Vanoise!

Commenter cet article