D'Arolla à Zermatt, le retour aux sources...

Publié le par Your.mountains

L'aiguille de la Tza

Du 16 au 19 avril je suis parti sur les arêtes de mes rêves de gosse, entre Arolla et Zermatt.
De là haut, je pouvais voir le chalet de La Sage, dans lequel ma passion avait grandit il y a longtemps maintenant.

C'est étrange la vie, parfois elle vous mène en bateau, fait une boucle pour mieux revenir, ramenant les souvenirs comme des giffles.


 

Le 16, il neige sur Arolla, de gros flocons qui mouillent. Je regarde le ciel et me rappelle que je ne maitrise pas tout, on verra bien où le vent mènera les nuages.

En montant aux Dix, le premier jour. 

Nous avons eu de la chance, le 17 et le 18 les nuages se sont écartés, juste pour nous laisser passer, comme si ce simple regard vers les cimes de mon enfance avait suffit. 
Qui sait ?


Là haut, sur les arêtes, je ne pense pas à ça, concentré sur mes pas et sur ceux de mes clients, mais de retour chez moi, les giffles cinglent comme le grésil sur les joues les jours de tempête.

En montant la pente de la serpentine, avant le Pigne d'Arolla.

"You can't stop running water, you can't kill the fire that burn inside." Neville Brothers
(Tu ne peux arrêter l'eau qui court, tu ne peux tuer le feu qui brûle en toi)."  
 

La Dent Blanche vue de la Cabane des Dix. 


Merci à Frédérique, Damien, Thierry, Catherine, Bernard et Denis de m'avoir suivi sur ces montagnes pour moi pleine d'émotion. 

Commenter cet article