7126 ... l'Hommage!

Publié le par Paul Bonhomme

"C'est bien ce que vous faites..." nous avait dit René Desmaison á Jeanno, Nico et moi au retour de l'expédition au Tibet en 2005.
Je n'avais alors pas bien compris le sens de ses mots. A présent je crois comprendre...

Tout avait commencé sur les pentes du Wickersham wall en 96, au Mc Kinley. Les "Flibustiers du Mc Kinley" (Nicolas Bonhomme et Jean Noel Urban) avaient alors frappé un grand coup, effectuant une premiere a skis en autonomie complete aux confins du Grand Nord.
Ils avaient pose les bases indéniables d'une certaine maniere de concevoir l'expédition en montagne: un minimum de moyens, une envie de vivre l'Aventure avec un grand "A".

Aujourd'hui, alors que la plupart des sommets de 8000 m sont la proie des frasques les plus extravagantes, alors que tant d'alpinistes/himalayistes ploient sous le poids des sponsors et que les autres sommets, des lors qu'on les considerent comme "faciles", se lézardent de cordes fixes, aujourd'hui donc et plus que jamais, il me parait important de s'attacher a la maniere.

Comme si on disait d'un enfant qu'il marche avant de lui avoir laché la main!

Il existe tellement de facons de gravir une montagne, qu'a force de déployer des artifices pour le faire, le risque est d'en diminuer la valeur.

L'important n'est pas le sommet mais le chemin que l'on construit pour y arriver. Et le chemin qu'ont commencé Nico et Jeanno, il faut le poursuivre!

C'est pour cela que nous sommes partis la-haut, pour cela qu'au lieu des sponsors, nous avions décidé de vous y emmener tous.


Il existe tellement de facon de gravir une montagne, voici la notre, ensuite c'est a vous de juger :

- Mardi 13 octobre, nous arrivons enfin au camp de base (4800m), il nous manque les trois quart des affaires.
- Mercredi 14 octobre, les affaires arrivent dans la journée, nous arrivons a prendre une douche en plein air apres 9 jours...
- Jeudi 15 octobre, nous montons au camp 1 (5650m) en 4 heures, chargés d'une vingtaine de kilos de matériel. Nous y passerons une nuit déplorable, en proie a des maux de tetes et a tout ce qui contribue a une acclimatation...
- Vendredi 16 octobre, nous descendons au camp de base en 1h15, nous nous reposons dans l'apres midi.
- Samedi 17 octobre, nous remontons au camp 1, toujours chargés puisque cette fois nous prenons les skis.
- Dimanche 18 octobre, nous montons du camp 1 (5650m) au camp 2 (6100m) en évitant soigneusement d'utiliser les cordes fixes, inutiles pour nous qui sommes encordés depuis le départ, 2h30 de montée, nuit assez bonne dans la petite tente sans double toit.
- Lundi 19 octobre, nous attendons le soleil pour partir a 8h00 du matin. Nous montons jusqu'a 6380m, prenons pied sur le fait de l'arete de 2km de long et entamons la descente qui nous menera au pied de la face vers 6100/6200m. Dans la face, vers 6600m, Nico qui a une mauvaise creve depuis le début de l'expé, dépose son sac et ses skis mais continue. Nous atteignons le sommet (7126m), toujours encordés, vers 14h30. Beaucoup d'émotion et tres fatigués, le vent souffle sans discontinué depuis notre départ, certaines rafales nous font poser un genoux a terre vers le sommet, nous ne prendrons pas de photos, un peu stressé par la redescente qui promet d'etre longue alors que le soleil se couche tot!
A l'abri relatif du vent, une vingtaine de metres sous le sommet, nous nous desencordons et je chausse les skis. La neige est bonne, dure.
Nous récupérons le sac et les skis de Nico au passage et skierons jusqu'au tiers de l'arete, avant qu'elle ne remonte.
Nous arriverons au camp 2 vers 18h00, juste avant la nuit, soit un horaire de 10h00 A-R pour une dénivelée de 1400m au-dessus de 6000m!
- Mardi 20 octobre, nous descendons á skis du camp 2 vers 9h00/9h30, récupérons le camp 1 (soit un sac de 25kgs facile) et skierons jusqu'a 20 m du camp de base. Nous y arrivons vers 11h00/11h30.

L'A-R camp de base/sommet/camp de base nous aura pris 6 jours.
Il s'agirait surement de la 1ere descente intégrale de l'Himlung (la pente sommitale avait déja été partiellement skiée mais pas le reste).
A notre connaissance, meme si cela avait ete envisagé, personne n'avait effectué l'A-R camp 2/sommet/camp 2 et pour cause : l'étape est tres longue!
Nous n'avons laissé sur la montagne que des drapeaux de priere et une photo de Jean Noel au sommet.


Vous étiez plus de 400 personnes avec nous la-haut, fideles a une certaine éthique, a certaines valeurs, a une certaine conception de nos montagnes, la meme qu'ont toujours proné Nico et Jeanno, la meme qu'avait reconnue René Desmaison a l'époque.

Nous espérons avoir été fideles a cette éthique, en hommage a Nicolas Bonhomme et Jean Noel Urban.


Paul Bonhomme et Nicolas Brun, Kathmandu, le 29 octobre 2009.    

Commenter cet article

jfj 11/12/2009 12:32


Félicitations à vous pour la réussite de l'expédition, vivement la prochaine !!


Régine 09/11/2009 17:53


BRAVO à tous les deux et MERCI, MERCI de nous faire partager vos émotions et vos sensations, si fortes qu'en fermant les yeux, elles nous mènent là haut !
C'est un grand plaisir que de vous lire, une grande leçon d'humilité et une immense bouffée d'oxygène dans notre quotidien !
A bientôt sur la toile et plus tard sur les MONTAGNES !
Régine


jacques 07/11/2009 16:48


Tres heureux d'avoir lu ton recit. Bravo et merci de nous avoir fait partager ton aventure.
A bientot. Amicalement.
Jacques


Néty et MichelTREGOU 07/11/2009 12:08


Un petit mètre et une grande ascension...par vous deux réalisée. Merci de nous avoir fait vivre ces moments de doute, d'espoirs et de réussite, (à nous), à moi, pauvre terrien qui tremble sur une
échelle ! Bon retour Paul, à 500m. d'altitude, auprès de Véro et de Thomas.
Néty/Michel


Frédérique Panisset 06/11/2009 17:24


7126 bravos!!! Merci pour ce voyage chargé d'émotion, très très chouette. Mes jumelles font du 4 pattes depuis 10 jours, ont-elles senti qu'il fallait vous soulager un peu dans la descente, j'en
suis certaine. En tous cas je leur raconterai plus tard et espère bien que cela leur révèlera leur fibre montagnarde!
Bon retour
Fred