La curiosité ...

Publié le par Paul Bonhomme

DSC07289 2

Cascade by night : une autre façon de découvrir la glace !

 

 

Il arrive souvent qu'on soit surpris. 

Encore faut-il se laisser le choix de cette surprise, encore faut-il être prêt à être surpris.

C'est cette capacité, souvent, qui nous ouvre des portes insoupçonnées.

 

Grimper sur de l'eau gelée n'est pas naturel. C'est une création proprement humaine, une vue de l'esprit en quelque sorte.

Pourtant il existe peu d'activité qui font que nous nous sentions autant en vie.

Parce que la cascade est souvent située dans un lieu qui nous est autrement inconnu, parce que, outre le fait de lutter contre la gravité, nous luttons également contre la matière, froide, glissante, cassante.

Quelques jours plongés dans cet univers suffisent à nous déconnecter complètement de nos ordinaires.

Encore faut-il vouloir déconnecter !

 

C'est là que la curiosité intervient. Se laisser le choix, c'est avant tout s'en remettre complètement à nos sensations et être curieux de ce que notre corps aura à nous dire.

Déverrouiller le corps, lever la tête, être prêt à la découverte comme un enfant.

Apprendre encore, et se remplir de sensations nouvelles.

Etre encore, simplement curieux de vivre.

 

 

DSC07245 

Eline lors de sa première journée en cascade !

 

 

DSC07249

LA position parfaite en cascade

 

 

DSC07265

Et au milieu coule une rivière ...

 

 

DSC07274

Impressionnant ... et pourtant pas si difficile que ça ;-)

 

 

DSC07294

La cascade de nuit ... et c'est tout un monde qui s'illumine !

 

 

DSC07314

Olivier, pas peu fier d'en finir avec son premier grade 4 ... après 2 jours d'initiation !!!

 

 

DSC07331

Les sacs paraissent bien petits vu d'ici ...

 

 

DSC07322

Si ça c'est pas du bonheur, ça y ressemble beaucoup !

 

 

DSC07300

Merci à Olivier et à Eline pour ces moments, comment dire, particuliers !!!

Commenter cet article

Philippe Larive 14/01/2013 18:41


Et pour compléter la version nuit de la glace, voici une version musicale par Lindsey Stirling, une jeune surdouée du
violon.