Les balles ...

Publié le par Paul Bonhomme

Namche Bazar, Khumbu, Nepal. Le 17.10.2011 J ai vu les vibrations de ses veines tressaillir le long de son crane degarni. Un rythme accelere, excessif. Pfiuuu, il venait de deposer sa charge sur le T en bois qui lui servait aussi de canne, il s epongeait le front boursoufle de sueur. Il a leve la tete, m a regarde droit dans les yeux. J etais tout a coup transperce par deux balles injectees du sang de l effort, intense. 80 kgs, c etait le poids de sa charge ... demesuree. Son regard disait tout sans un mot, son regard disait tout et je n entendais plus un son. Tandis que sa charge a lui le maintenait en vie, je me suis apercut , en un regard, que ma charge a moi m entravait, remplie qu elle etait du poids d un autre monde. Transperce par deux balles ... j ai continue ma route penaud. Prenant tout a coup pleinement conscience que, quoiqu il advienne, il me fallait revenir encore plus humble, que quoiqu il se passe, aucun courage ne vaudrait celui de ses hommes, luttant simplement pour vivre.

Commenter cet article