Salutation au soleil ...

Publié le par Paul Bonhomme

La tête à Turpin s'élève d'un jet au-dessus de la vallée du fier.

De la route, on ne voit qu'elle. Didier avait dans l'idée d'y monter par la voie Desmaison, une voie "à l'ancienne", peu équipée, un beau voyage en perspective. Mais voilà, quelques gouttes dans la troisième longueur nous ont vite fait comprendre que, si la météo était hésitante, nous, nous ne pouvions pas nous permettre d'être hésitant, la retraite dans ce genre de voie étant impossible ... très délicate en tous cas.

 

DSC08860

Dans la traversée de la Desmaison, dans les touffes d'herbes!

 

Du coup nous nous sommes rabattus sur une voie moderne : "Salutation au soleil", 300 m, ED, 6a obligatoire, et tout et tout !!!

 

Tete-a-turpin-2010 0350 2

 

DSC08863

LE dièdre de Salutation ... poussiéreux et gazeux à souhait.

 

Et nous nous sommes régalés !

 

DSC08864

 

DSC08866

 

En fin de compte, c'est simple de se faire plaisir : une bonne journée dehors, en pleine nature, avec un brin d'engagement, entre amis. Sentir son corps travailler, ouvrir les yeux sur le vide et, plus loin, sur le monde réel qui nous entoure, les montagnes, les forêts, les nuages qui s'amoncellent.

Respirer, juste respirer et se sentir vivant, pour une journée de plus.

 

DSC08869

 

DSC08873

 

Après ?

Après on verra bien, demain est un autre jour, avec des projets pleins la tête, des émotions qui débordent du coeur et que l'on cherche à revivre, perpétuellement.

Au deuxième relais de la Desmaison, j'ai regardé un moment les vieux pitons qui me retenaient à la vie, je me suis rappelé avoir eu la chance de croiser ce "grand" bonhomme. Je l'imaginais là, des années en arrière, découvrant cette paroi, tournant chacune de ses pages avec patience, cherchant les failles, travaillant à trouver un passage là où il n'y avait rien. Dans la traversée, le respect grandissait en moi, une traversée de 60 mètres pour enfin continuer !

 

Tete-a-turpin-2010 0352

 

Tete-a-turpin-2010 0354

Dans la 7ème longueurs ... il faut en garder sous le pied !!!

 

Tete-a-turpin-2010 0364

 

Tete-a-turpin-2010 0368

 

Tete-a-turpin-2010 0369

 

Tete-a-turpin-2010 0371

 

DSC08878

Avant dernière longueur ... et 250 mètres de vide sous les fesses, une fissure magique !

 

DSC08879

 

A l'image de ce que devrait être la vie: ne pas avoir peur de s'écarter de la ligne droite pour enfin avancer, parfois redescendre même, reculer, faire demi tour, revenir, mais chercher, toujours chercher à avancer et ne jamais avoir peur de l'échec car l'échec nous fait penser autrement, à une autre manière de faire, l'échec nous fait créer.

Pour encore avancer à travers les dalles lisses et les surplombs, au delà des difficultés qui nous paraissent parfois infranchissables.

 

Tete-a-turpin-2010 0374

 Dans la dernière longueur, ça "renfougne" !!!

 

Etre bien, se faire plaisir, avoir confiance en soi, le bonheur n'est pas si loin que ça.

 

La Desmaison restera là encore longtemps, nous y reviendrons un jour où la météo sera moins capricieuse, avec une envie encore plus grande nichée au fond du ventre.

 

DSC08882 2

Merci Didier pour l'énergie dont tu fais preuve afin d'être simplement heureux là haut ! 

Commenter cet article

Nico 01/10/2010 14:26



Bien joli tout ça. Toujours ce bonheur simple d'évoluer dehors, un petit peu perché, de partager ces instants en bonne compagnie, à se demander par où et si ça passe...


Oser, ... monter pour mieux redescendre sur terre, et pour mieux repartir gravir de nouvelles montagnes. Oser s'avancer vers d'autres horizons avec le même regard neuf, ... continue mon
Paul, et fais quelques voies pour moi en cet automne qui va malheureusement me laisser cloué au sol (Arrrrh...).


Nicolas